Épargnez 15$ dès 150$ d'achats | code: LGWE15

📦 Livraison gratuite dès 100$

Le dessin... même chez les bébés!

Le dessin... même chez les bébés!-Comme des Pirates

Parlons d’une activité d'apparence si simple, si populaire, mais pas si évidente que cela : le dessin !

Tracer, dessiner, d’où vient cette idée ?

Les premiers dessins de l’humanité remonteraient à 70 000 ans selon des études et découvertes archéologiques.

Au départ, il s’agissait de formes géométriques puis sont apparus les dessins plus représentatifs comme ceux de la grotte de Lascaux qui avaient pour but de communiquer une idée, à une époque où l’écriture n’existait pas encore.

Même les bébés dessinent

Le dessin débute très tôt chez l’enfant ; les premières traces apparaissent en réalité bien avant que vous proposez une feuille et des crayons à votre petit.

  • Dès que son doigt passe sur une surface et que celui-ci à un impact sur l’environnement, quel qu’il soit, alors il est déjà dans la trace.
  • Lorsqu’il met son doigt dans la purée et qu’il crée un sillon, cela est une trace.
  • Lorsqu’il est dans son bain « moussant » et qu’il joue à modifier la mousse sur le rebord de la baignoire, c’est aussi une trace.

La trace et le dessin à venir dans les mois et années à venir sont une activité à la fois créative, expressive et relationnelle.

Dessiner, c’est oser se montrer, oser laisser apparaître une chose visible à tous, c’est donc avoir suffisamment confiance en soi pour le faire.

Dans le développement de l’enfant, comme nous l’avons dit plus haut, le dessin apparait en réalité très tôt, sans mettre pour autant votre enfant en situation classique de dessiner. Mais nous vous conseillons également de lui faire des propositions assez tôt de premières expériences d’artistes !

Dès les premiers mois, il existe des plaques sensorielles à disposer au sol et que votre enfant pourra animer en faisant aller ses doigts dessus.

De la même façon, vous pouvez fabriquer des plaques de ce type, en mettant de la peinture et de l’eau dans une pochette à feuille transparente que vous fermez soigneusement avec du scotch.

En passant la main et en la déplaçant dessus, votre bébé verra le mouvement créé dans le mélange coloré.

Quelques mois plus tard, lorsque votre enfant ne met plus les mains à la bouche, vous pouvez lui présenter un plateau de sable fin ou « magique » dans lequel il peut patauger. Encore mieux, si vous partez en vacances à la plage !

En déplaçant ses doigts mais aussi sa main et le bras tout entier, il va s’apercevoir que le mouvement de son corps à un effet différent selon la force qu’il met dans son corps. Il s’enfonce plus ou moins dans le sable, il fait une trace plus ou moins large, il commence à tracer des spirales infinies qui sont les premiers gribouillis si importants.

C’est à ce stade et grâce à cette expérience répétée qu’il apprend à contrôler son bras en testant le geste global dans un premier temps, puis il va tenter les points délicats avec le bout de l’index et fini par fermer sa spirale vers 3 ans.

« Bravo ! Tu as fait un rond ! »

Alors les premières représentations vont se greffer, avec les petits traits qui deviendront des jambes, des petits points qui deviendrons des yeux….

La magie du tracé qui se transforme en un dessin

En grandissant, certains enfants, par manque de confiance ou par difficulté d’imagination et de représentation peuvent avoir besoin d’aide. Ils apprécient alors d’avoir des modèles ou de pouvoir calquer des dessins avant de les colorier.

Vous pouvez aussi dans ce cas utiliser du matériel pour accompagner ces créations: les autocollants, les tampons ou encore les kits de fabrication qui viennent agrémenter la feuille blanche parfois source de stress chez l’enfant, peuvent être un bon moyen d’accompagner votre enfant vers l’accès au dessin.

Les décors ainsi apportés par ces supports permettent alors d’oser se lancer dans une représentation et une histoire graphique.

Ceci est d’autant plus important lorsque l’on sait que le dessin et le coloriage sont les premières expériences de passage au graphisme et pré-graphisme, tant dans leur dimension de geste grapho-psychomoteur, que dans leur fonction de message et de communication !

Précédent Suivant