Épargnez 15$ dès 150$ d'achats | code: LGWE15

📦 Livraison gratuite dès 100$

La motricité fine: pourquoi est-elle si importante pour votre enfant?

La motricité fine: pourquoi est-elle si importante pour votre enfant?

La motricité fine est très importante pour le développement de votre enfant. On peut la définir comme une compétence qui nécessite un contrôle musculaire délicat et dans laquelle les parties du corps bougent dans une zone limitée afin de produire des réponses précises (par exemple, utiliser des ustensiles ou écrire).

La motricité fine, c'est quoi?

La motricité fine représente l’ensemble des fonctions qui permettent le contrôle des mouvements fins. Elle s’acquiert dès la petite enfance !

Le développement de la motricité fine signifie que l’enfant utilise certains petits muscles des doigts et des mains pour faire des mouvements précis afin d’atteindre, d’agripper et de manipuler de petits objets.

Elle est à l'opposé de la motricité globale qui fait intervenir de nombreux groupes musculaires et implique le mouvement de l'ensemble du corps (par exemple, faire du vélo ou marcher).

La motricité fine comprend diverses capacités :

  • La préhension : Le développement de la préhension, la préhension c’est la faculté de saisir les objets avec la main ! La préhension, c’est la façon dont la main va prendre car elle doit s’adapter aux textures, aux formes, aux poids, aux tailles… pour cela il est donc important que l’enfant manipule des objets différents.
  • Le transport : La capacité de déplacer un objet d’un endroit à un autre.
  • Le relâchement volontaire : Savoir relâcher un objet pour le positionner à un endroit précis.
  • Les manipulations dans la main : L’enfant arrive par exemple à déplacer un objet de ses doigts à sa paume de main.
  • Les habiletés bi-manuelles : L’enfant a besoin d’utiliser ses 2 mains de façon coordonnée.
  • La capacité à utiliser un outil : Pour accomplir une action par exemple un stylo, une gomme…

C’est la motricité fine qui permet aux enfants d’être plus agile de leurs doigts, d’être plus souple du poignet, d’avoir une meilleure coordination œil-main…

Le développement de la motricité fine

Le développement de ces compétences commence très simplement : les bébés qui saisissent par réflexe tout ce qu'ils trouvent commencent à exercer pour la première fois leur motricité fine.

Vers l'âge de 3-4 mois, les bébés commencent d'abord à agripper des objets, mais c'est souvent beaucoup à tâtons. Leurs gestes sont peu précis et plus ils développent du tonus et une capacité à coordonner leur regard et leur main, plus ils arrivent à être précis.

Cette saisie réflexe se transforme en une prise contrôlée d'objets, en les faisant passer d'une main à l'autre et en les relâchant ou en les ramassant à nouveau. À partir de là, ils apprennent de plus en plus à utiliser leur motricité fine.

À 2 ou 3 ans, l’enfant est capable d’utiliser en alternance ses deux mains et d’emboîter des objets.

Vers l’âge de 4 ans, l’enfant est capable de suivre du doigt un tracé labyrinthique, d’encercler avec un crayon, de faire des formes géométriques simples.

Entre 4 et 6 ans, la préhension du crayon étant maîtrisée, l’enfant l’utilise avec plus de précision, ajoute des détails à ses dessins. Il peut découper en ligne droite avec des ciseaux, enfiler des perles, s’habiller et se déshabiller seul, faire des boucles.

Pourquoi la motricité fine est-elle si importante ?

La motricité fine est importante pour le développement de votre enfant afin qu'il puisse s'engager dans l'école plus tard dans sa vie.

Par exemple, lors de la création d'œuvres d'art ou de l'apprentissage des mathématiques, de la lecture et de l'écriture. L'écriture contribue à son tour au développement du langage et au traitement des informations visuelles.

Les utilités de la motricité fine ne manquent pas: elle permet également de s'alimenter seul, de tourner les pages d'un livres, faire des constructions, brosser ses dents, dessiner, attacher ses souliers, écrire, couper des aliments et se servir de ciseaux, et ainsi de suite!

Pouvoir utiliser ses mains et ses doigts de manière contrôlée est utile en mathématiques : lorsqu'on apprend à compter, à additionner et à soustraire, il est plus facile au début d'utiliser ses doigts pour compter.

En résumé, la motricité fine joue un rôle dans le développement linguistique, cognitif et scolaire.

Les meilleures activités pour développer la motricité fine

Pour aider votre tout-petit à développer ces compétences importantes, vous pouvez le laisser jouer avec des crayons de couleur et de la peinture au doigt. Le coloriage et la peinture l'aideront à apprendre à contrôler les mouvements de ses mains, de ses doigts et de son pouce.

Une autre activité amusante consiste à jouer avec de la pâte à modeler. Faire éclater du papier bulle permet également d'exercer les petits muscles des mains.

Les casse-têtes et les jeux de construction et d'assemblage sont également un moyen amusant de mettre en pratique les habiletés de motricité fine. Par exemple, essayer d'empiler des blocs les uns sur les autres sans renverser toute la tour ou assembler deux blocs avec précision permet d'apprendre à contrôler ses mouvements.

Une marque qui se démarque à ce chapitre: les jeux magnétiques SmartMax sont des exemples de jouets qui améliorent la motricité fine des bébés et des jeunes enfants de 1 à 5 ans. Et en bonus: le petit côté magique de découvrir le principe de magnétisme avec les aimants qui s'attirent et se repoussent!

Précédent Suivant